Cosmovision Guaraníe : L’origine des éclipses

Publié le 4 Janvier 2019

Plusieurs peuples ont des mythes et des légendes liés aux éclipses et les Indiens du Brésil ne sont pas différents. Nous recueillons quelques mythes sur les éclipses lunaires et solaires racontées par les Indiens de la famille Tupi-Guarani, du nord et du sud du Brésil.


Eclipse de Lune

Au début du temps et de l’espace, avant qu’ils ne remarquent le ciel, le Soleil et son jeune frère, la Lune, habitaient la Terre, vivant différentes aventures ensemble. Pour les Guaranis, le Soleil et la Lune sont considérés comme de sexe masculin. Un jour, ils ont trouvé Charia, un esprit maléfique, en train de pêcher dans une rivière.

Afin d’importuner Charia, qui n’avait pas perçu les deux frères, le Soleil plongea et agita l’hameçon, imitant un gros poisson. Charia étira l’hameçon vide, tombant en arrière. Le Soleil répéta son geste trois fois et Charia tomba de sa queue dans chacune d’elles. « Maintenant, c’est mon tour », dit la lune en souriant. Puis, elle a plongé et a glissé dans la direction du crochet. Mais Charia était plus rapide : il attrapa la Lune et la tua avec un bâton de bois. Puis il l’a ramenée à la maison, comme un poisson, pour la manger avec sa femme.

Alors qu’ils étaient en train de cuisiner la Lune, le soleil arriva et Charia l’invita à manger le poisson. Il a remercié en disant qu’il n’accepterait qu’un peu de bouillon de maïs et a demandé que les arêtes de poisson ne soient pas jetées car il voulait les emporter avec lui. Puis, ramassant les arêtes, le Soleil les emporta et, utilisant sa propre divinité, ressuscita son frère.

Ainsi, une éclipse lunaire représente la Lune dévorée par Charia,  la couleur rougeâtre étant le sang même de la Lune qui la cache. La Lune ne resurgit que dans toute sa plénitude, comme la Pleine Lune, parce que son frère aîné, le Soleil, la ressuscite et la sauve.

Eclipse solaire

Quand il a voulu manger un poisson, le Soleil a pris son fils pour se laver les pieds dans la rivière. De cette façon, les poissons étaient étourdis et faciles à attraper.

Un jour, alors que le Soleil et son fils pêchaient, Charia apparut et emprunta le garçon, disant qu’il voulait aussi attraper du poisson. Le soleil, sans méfiance, a prêté son fils. Cependant, Charia l’a emmené dans la forêt et l’a frappé sur le corps, à cause des coups, Charia a tué le fils du Soleil qui est devenu furieux, attaquant le mauvais esprit. Ils se sont battus tous les deux, en s’entrechoquant. Quand Charia a cru qu’il avait gagné la bataille, le soleil s’est levé à nouveau.

Les conséquences de cette lutte sont, jusqu’à aujourd’hui, des éclipses solaires, où Charia est représenté, en général, essayant de dévorer le Soleil.

traduction carolita du site Pueblos originarios.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :