Pérou : La culture lima

Publié le 12 Février 2015

Pérou : La culture lima

image

Civilisation pré-inca qui existait autour de la ville actuelle de Lima entre 100 et 650 de notre ère.

Pérou : La culture lima
image « Mapa cultura lima ». Sous licence CC BY-SA 2.5 via Wikimedia Commons – http://commons.wikimedia.Kanon6996

Territoire

La culture se développe dans les vallées des fleuves Chillon, Rimac et Lurin puis se déploie entre la vallée du fleuve Chancay au nord et celle du fleuve Mala au sud puis encore jusqu’au Pacifique et aux portes de la cordillère des Andes.

La culture est surtout connue pour sa céramique et la construction de gigantesques huacas (centres cérémoniels) dont celle de Pachacamac que nous verront séparément. Elle se délite vers l’an 700 sous le coup de l’invasion, sans doute de guerriers wari qui imposent leur culture sur une grande partie de la côte du Pérou.

Pérou : La culture lima
image « Ceramio estilo interlocking Lima » by Trabajo propio – MNAAHP. Licensed under Public Domain via Wikimedia Commons – Simon chara

La céramique

Après le déclin de la culture chavin ; les communautés de la côte Pacifique se développent en 3 étapes avant d’être absorbées par la culture wari.

Les trois époques se différencient par les progrès rencontrés dans l’élaboration de la céramique.

  • Baños de Boza (Miramar) : céramique rouge sur fond blanc
  • Playa Grande : céramique tricolore blans, rouge, noir de style interlocking
  • Maranga, Cajamarquilla ou Nieverria : céramique en qudrichromie, blanc, rouge, noir et gris.

Le style interlocking : les motifs principaux représentent une série de figures entrelacées, en forme de serpents, de figures géométriques (lignes et points). Le style se retrouve aussi bien sur les céramiques que les textiles et les frises des monuments.

Le style Maranga : présence de triangles et de cercles de couleurs rouge, orange, blanc et noir.

Le style Nieveria est plus tardif associé aux tombes trouvées autour de Lima dans l’ensemble cérémoniel Huaca de Maranga.

Pérou : La culture lima
Ceramio estilo Nieveria Lima » by Trabajo propio – Museo Larco, Lima – Perú.. Licensed under Public Domain via Wikimedia Commons – Simon chara

Cette culture semble provenir d’une expansion vers la côte des peuples venus de la Sierra et qui aurait selon les historiens une origine aymara prouvée par la découverte en 1925 dans la pyramide de Maranga de vases cérémoniels en forme de keros du style de tiwanaku.

Les huacas

La culture Lima entreprend l’édification de pyramides à degrés voués probablement aux cultes agraires, les huacas.

A côté de ses grands centres cérémoniels se trouvaient des constructions annexes (magasins, dépôts) qui avaient pour voisins les villages des paysans.

Pérou : La culture lima
image « San Isidro Huallamarca view01 » by Håkan Svensson (Xauxa) – Own work. Licensed under CC BY 2.5 via Wikimedia Commons –

La huaca Wallamarka

Ou huaca de San Isidro ou encore Pan de Azucar.

Site un peu plus petit que la huaca Pucllana en adobes similaires avec une rampe d’accès impressionnante. On pense que c’était un centre cérémoniel à l’accès restreint à l’élite religieuse.

C’est toujours une source d’informations sur les pratiques funéraires de la culture Lima et des cultures environnantes. Le site est restauré et transformé en parc verdoyant.

Cajamarquilla

Situé dans la vallée du Rimac.

Sur une superficie de 167 hectares, c’est l’un des plus grands monuments archéologiques du pays. Le site est entouré de petits villages qui empiètent sur son statut protégé. La ville était construite en adobe, c’était un important centre commercial occupé au long du premier millénaire de notre ère. Il fut endommagé par les catastrophes naturelles et les changements climatiques qui conduisirent à son abandon. Il était situé sur une importante route commerciale entre la côte pacifique et l’altiplano andin. On peut encore voir des vestiges de pyramides, de larges rues, des places cérémonielles, des cimetières, des silos à grains enterrés.

images

La Huaca Pucclana

Elle est située dans la zone résidentielle de Miraflorès à Lima. S’étendant à l’origine sur 20 hectares, il n’en reste plus à présent que 6.

C’était une grande pyramide faite en adobes placés verticalement et no horizontalement comme pour les autres constructions. Cela permettait aux édifices de mieux résister aux tremblements de terre.

La culture lima procédait à des sacrifices humains dont celui des femmes qui était considéré comme de grande valeur, les femmes donnant la vie. Dans la pyramide de Huaca Pucllana, de nombreux corps écartelés de femmes ont été retrouvés.

Pérou : La culture lima
« Huaca Pucllana 1 » par Manuel González Olaechea y Franco — Travail personnel. Sous licence CC BY 3.0 via Wikimedia Commons –

Les rites mortuaires

Il existait deux types de sépultures :

– Dans la première, le corps était recouvert de deux voiles, placé en position horizontale, enterré à une profondeur de 1m à 1m50 avec peu de pièces en céramique à ces côtés.

– Le deuxième rituel : le corps était placé sur un lit construit avec du bois et des roseaux, recouvert de voiles décorés et placé sur le dos. Il était accompagné d’un autre corps, sacrifié certainement en son honneur et de nombreux outils domestiques et de guerre l’accompagnaient également.

Les canaux d’iirigation

Canal d’irrigation sur le rio Surco qui transporte les eaux du rio Rimac jusqu’aà Chorillos en passant par Miraflores et Barranco. Il est toujours utilisé de nos jours.

Le canal de Huatita est une œuvre hydraulique transportant les eaux de la Victoria jusqu’au district de San Miguel.Economie

Elle reposait sur l’élevage, la chasse, la pêche et l’agriculture qui faisait appel à l’irrigation mettant en valeur les terres arides.

De nombreuses espèces étaient cultivées : courge de Siam, patate douce, chérimole, haricot, maïs, arachide, lucuma, haricot de Lima.

L’artisanat textile provenait du coton et de la laine de lama et vigogne.

alt=Description de cette image, également commentée ci-après
courge de siam (Hans B.)

alt=Description de cette image, également commentée ci-après
chérimole (r Antheore)

bouteille en forme de lucuma ( « Lucumalarcomuseum » par Pattych — Travail personnel. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons – )

alt=Description de l'image Lucuma.png.
lucuma (pouteria lucuma) « Lucuma » par Akramm — Travail personnel. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons – 

haricot de Lima (« CDC limabean ». Sous licence Domaine public via Wikimedia Commons – AlbertCahalan

source : wikipédia

Article complémentaire

Les civilisations pré-incas au Pérou

%d blogueurs aiment cette page :