Mexique : Le peuple Ku’ahl

Publié le 20 Janvier 2021 Image Traduction carolita de l’article de l’INPI Autodénomination et tronc linguistique Le peuple Ku’ahl parle une langue qui appartient à la famille des langues Cochimi-Yumana. Langue Le ku’ahl, une langue appartenant à la famille Cochimi-Yumana, est une langue à très haut risque de disparition, parlée à Ensenada, en Basse-Californie. Elle est génétiquementLire la suite « Mexique : Le peuple Ku’ahl »

L’écho des palmiers : Le palmier à sucre (borassus flabellifer)

Publié le 31 Octobre 2015 Palmier de Palmyre, palmier rondier, palmier rônier. Borassus flabellifer L. Arécacées. Un important palmier du sud de l’Inde, du sud-est asiatique. Cultivé dans toute sa répartition pour la production de sucre mais dont la culture le plus importante se situe dans le sud de l’inde (Kerala, Tami Nadu) et auLire la suite « L’écho des palmiers : Le palmier à sucre (borassus flabellifer) »

Culture Inca – Intiwatana

Publié le 10 Février 2019 Dans tous les grands centres cérémoniels du Tahuantisuyu, il y avait des sukhanqas ou intiwatanas, observatoires astronomiques utilisés pour mesurer le temps, établir les saisons, déterminer les solstices et les équinoxes, et donc les temps des semailles et des moissons. C’était aussi des autels où le Soleil, la Lune, Vénus etLire la suite « Culture Inca – Intiwatana »

Culture Inca – Coricancha

Publié le 9 Février 2019 A Cuzco, après sa victoire sur les Chancas, Pachacútec Inca Yupanqui (1438-1471) a construit le temple le plus important de la vie religieuse et politique du Tahuantisuyu, le Coricancha (« Temple d’Or »). A l’origine, ils adoraient le soleil dans l’Inti Kancha (« Temple du Soleil« ), une petite enceinte érigée par Manco Capac. IlLire la suite « Culture Inca – Coricancha »

Culture Maya – Site archéologique de Cobá – Groupe Nohoch Mul

Publié le 28 Mars 2019 Ce groupe couvre une superficie de 2400 m 2 et a été construit sur une élévation naturelle du terrain. Il tire son nom de la structure principale du groupe : Nohoch Mul (« Grand Monticule »). Bien que le nombre de bâtiments qui la composent ne soit pas très nombreux, il compte comme leLire la suite « Culture Maya – Site archéologique de Cobá – Groupe Nohoch Mul »

Culture Maya – Site archéologique de Cobá – Groupe Macanxoc

Publié le 29 Mars 2019 On y accède par le sacbé 9, le plus large de Cobá, ce qui indique l’importance de cet ensemble de bâtiments sur une grande terrasse artificielle qui s’élève entre 1 et 4 mètres. A la fin du sacbé, il derait y avoir un escalier pour accéder à la place principale,Lire la suite « Culture Maya – Site archéologique de Cobá – Groupe Macanxoc »

Pérou : Pisac

Publié le 22 Octobre 2015 Vallée sacrée des Incas. Région de Cusco, vallée du Vilcanota, bassin versant adossé à la crodillère Urubamba. Dans la symbolique des villes incas, Pisac représente le condor. Site inca le plus important après le Machu Picchu. Les ruines du village se situent le long de la crête en 4 groupesLire la suite « Pérou : Pisac »

Culture Maya – Origine, évolution et décadence

Publié le 8 Mars 2019 La civilisation maya est l’une des plus importantes de l’histoire de l’humanité et fait partie d’une zone culturelle plus vaste : la Méso-Amérique, avec laquelle elle partageait de multiples traits. Ils s’étendaient sur une région de près de 400 000 km2, qui comprend les États mexicains actuels de Campeche, YucatanLire la suite « Culture Maya – Origine, évolution et décadence »

Sites archéologiques Mayas – Izapa

Publié le 6 Mai 2019 Mexique, Chiapas Période : Préclassique. Situé à l’est du district de Soconusco, à 11 km de la ville de Tapachula, près du volcan Tacaná, qui avec ses 4100 m. de hauteur marque la frontière avec le Guatemala. Ses premiers établissements remontent à 1500 avant J.-C., son apogée se situe entre 650Lire la suite « Sites archéologiques Mayas – Izapa »

Sites archéologiques Mayas – Dos Pilas

Publié le 23 Avril 2019 Guatemala Période : Classique Le nom est dû à deux réservoirs d’eau, « pila » en guatémaltèque est utilisé pour décrire un récipient d’eau. Le site enregistre environ 500 structures, n’a pas de terres arables autour de lui ; fondé par Tikal comme base militaire pour maintenir le dominion dans le Petexbatún, saLire la suite « Sites archéologiques Mayas – Dos Pilas »