Amérique centrale : Les Pipiles

Publié le 19 Avril 2016

Amérique centrale : Les Pipils

image

Peuple autochtone d’Amérique centrale venant du Mexique et en relation avec les Nahuas du Mexique en lien ci-dessous :

Mexique : Les Nahuas

C’est l’un des seuls peuples d’Amérique centrale a voir aboli les sacrifices humains.

Langue : pipil, un dialecte dérivé du nahuatl qui dérive du mot pipilton = enfant ou jeune homme. Nom qui leur a été donné par les Tlaxcaltèques du Mexique pour se moquer des nahuas centraméricains.

Origine : centre du Mexique

Population

El Salvador : 280.000 personnes

Nicaragua : les Niquiranos : 20.000 personnes

Honduras : 19.000

Guatemala : ?

Amérique centrale : Les Pipils
Escuintla au Guatemala Par Photographer uncredited. — Period stereocard, scanned by Infrogmation (talk) from original in own collection. Transwiki details: Previously uploaded by Infrogmation (talk) to en:Wikipedia 02:00, 13 October 2003, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=5115395
Les diverses migrations
  • VI et VIIe siècles : ils sont installés dans la région de Veracruz au Mexique.
  • IXe siècle : on les retrouve dans le sud du Chiapas où ils arrivent avec des influences toltèques.
  • Xe siècle : ils s’installent définitivement à El Salvador, au Guatemala, au Honduras. Certains d’entre eux partent du Honduras pour se rendre au Nicaragua et ils formeront alors le peuple Niquiranos.
  • Au Guatemala ils fondent Isquintepeque (à présente Escuintla), ils sont influencés par la culture maya Quiché et Cakchiquel.
  • Au Honduras ils sont installés dans les régions de Comayagua, Olancho, Choluteca, ils subissent l’influence maya Ch’orti’.
Amérique centrale : Les Pipils
De Juan Miguel – Trabajo propio, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=30942841

La seigneurie de Cuzcatlan
  • XIIe siècle : Au Salvador, ils créent la seigneurie de Cuzcatlan qui s’étend du fleuve Lempa au fleuve Paz. Ils se trouvent là quand débarquent les espagnols. Cette seigneurie d’organisait en petits royaumes dont Izalco, Apanecatl, Apastepetl, Ixtepetl, Guacotecti dirigés par des caciques tributaires du royaume de Cuzcatlan. Les Pipils de la seigneurie de Cuzcatlan étaient influencés par les cultures Aztèques et Toltèques (organisation sociale, politique, religieuse, militaire, architecture, artisanat et sciences).

Cette société martiale était dirigée par des rois élus et des guerriers. Les guerriers et les prêtres pipiltun (noble), les autres groupes = poshtecas (commerçants surtout), les artisans = amautecas, les plébéiens = macehualtin et en dernier venaient les esclaves. Les royaumes étaient organisés en communautés ou calpullis se faisant la guerre assez souvent (les raisons : le territoire, la domination, pour avoir des esclaves).

L’économie

Ils avaient un développement élevé du commerce avec les autres peuples de mésoamérique. La fève de cacao servait de monnaie. Cette unité monétaire et numérique servait d’ailleurs dans toute la mésoamérique. Ils vivaient de chasse et de pêche.

Leur alimentation de base était à base de maïs, haricots, racines, ayote, cacao, fruits.

Ils ignoraient le fer et la roue, fabriquaient des outils en pierre (haches, couteaux, pointes de flèches), fabriquaient des textile en coton, fibre de palme, bambou et sisal.

Amérique centrale : Les Pipils
Tonatiuh dans le codex Telleriano-Remensis Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=1765802

Leur religion comprenait un panthéon très inspiré par celui des Aztèques et des Toltèques : Xipe Totec, Ehéctal, Chac Mool, Tonatiuh nommé Tonal.

Il y avait 3 dieux principaux

Teotl le créateur de l’univers

Quetzalcoatl dont Ce Acatl Topiltzin Quetzalcoatl était considéré comme le fondateur de Cuzcatlan

Un dieu pipil du nom de Itzqueye.

Ils croyaient en le nahual, l’ange gardien de chaque être qui a l’apparence animale.

  • 1528 : cuzcatlan est conquise par les troupes de Pedro de Alvarado. Le conquistador sera blessé lors de l’invasion par le cacique d’Izalco, Atonal et il restera boiteux jusqu’à la fin de sa vie. Au moment de la conquête espagnole il y avait 4 branches importantes de pipils :
  • Les cuzcatlecos : puissance dominante dans la région (El Salvador de nos jours) avec la capitale Cuzcatlan (Antiguo Cuscatlan)
  • Les izalcos : très riches producteurs de cacao
  • Les nonualcos : région centrale, réputés pour leur amour de la guerre.
  • Les mazuahuas : éleveurs de cerf de Virginie.
Amérique centrale : Les Pipils
famille de Pipiles du Salvador De Desconocido – Museo de la palabra e imagen de El Salvador, Dominio público, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=7210993

Amérique centrale : Les Pipils
DPyramide de Cihuatan e ElmerGuevara – Trabajo propio, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=36122348

Amérique centrale : Les Pipils

image

La population pipile du Guatemala et du Honduras est pratiquement éradiquée par la colonisation espagnole.

1932 : les Pipiles du Salvador lors du soulèvement paysan de cette même année sont très sévèrement réprimés par Maximiliano Hernandez Martinez qui fait des milliers de tués.

Les Pipils abandonnent leur langue et leur culture pour s’assimiler à la société salvadorienne. La langue et la culture ont presque disparus de nos jours.

Les vestiges de la culture, les héritages

On peut encore visité à El Salvador des vestiges de cette culture :

Cihuatán, Aguilares, ceux proches du volcan Guzapa.

Amérique centrale : Les Pipils
volcan Izalco, plus jeune volcan de El Salvador en wikipedia (en:Image:Izzyd.jpg), Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=3928036

%d blogueurs aiment cette page :