Cultures des Andes péruviennes : Période formative

Publié le 22 Octobre 2018

Période formative. Période initiale. 2 500 – 1 300 av J.-C.

La phase est caractérisée par la présence de divers centres cérémoniels, dont les caractéristiques ont marqué les bases de Chavín, la première grande culture péruvienne.

Cerro Sechín (1800 – 800 av. J.-C.)


Situé sur la côte centrale, dans la vallée de Casma, sur le versant nord du Cerro Laguna à 90 mètres d’altitude. La zone archéologique a une extension de 5 hectares, occupant la partie monumentale elle-même.

L’ensemble architectural est composé de 7 structures, dont six en pierre et en terre et une en adobe conique. La plate-forme centrale présente des pierres dans lesquelles sont gravées des figures de prêtres ou de guerriers triomphants et des corps démembrés.

By Sylvain2803 – Own work, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=10758561

By Sylvain2803 - Own work, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=10758561
By Sylvain2803 – Own work, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=10758561

Huaca de los Reyes (1 200 av. J.-C.)


C’est l’un des 13 éléments structuraux du complexe archéologique dénommé Caballo Muerto (Cheval mort), situé sur la rive nord de la rivière Moche, à 14 km à l’est de Trujillo. La Huaca de los Reyes est la plus importante, avec 270 mètres de long, 230 mètres de large et 18 mètres de haut.

Cet imposant centre cérémoniel a ses murs décorés de frises d’argile, dont certaines ont été peintes en couleurs, les représentations correspondent à des personnages et des têtes, de 1,70 m de haut, avec des traits félins.

Kotosh (2 000 ans avant J.-C. – 10 après J.-C.)


Kotosh – en Quechua « monticule de pierre » – est situé dans une pampa, à 2.000 mètres d’altitude, sur la rive droite de la rivière Higueras, à 3 km à l’ouest de Huánuco. Vers 1200 av. J.-C., les céramiques du site apparaissent, caractérisées par des motifs incisés et des peintures rouges et blanches.

L’espace architectural est constitué d’une série de bâtiments construits en pierre et en terre sur des plates-formes rectangulaires. Les compartiments sont relativement petits – entre 4 et 10 m de long. Il n’y a pas de fenêtres, à l’intérieur le plancher se compose de deux niveaux : l’un plus bas, sous la forme d’un plancher creux entouré par un autre niveau plus élevé, comme un trottoir. Au centre du niveau inférieur, un petit puits servait de foyer relié à un petit conduit de ventilation souterrain. Les murs intérieurs ont des niches de différentes tailles, et il y a  parfois des peintures ou des reliefs, comme le Temple des Mains Croisées.

By Gustavo Madico - Flickr: Kotosh, CC BY 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=25761065
By Gustavo Madico – Flickr: Kotosh, CC BY 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=25761065

Huaca Garagay (1 500 av. J.-C.)


Immergé dans la ville de Lima, sur la rive gauche de la rivière Rimac, dans la vallée qui marque la frontière entre les vallées de Rimac et de Chillon.

Il s’agit d’un complexe cérémoniel, formé par cinq monticules, disposés sur un carré de 90 m2, le fermant sur trois côtés, donnant la forme en « U » caractéristique des temples de la période Formative. Les bâtiments étaient décorés de frises multicolores.

De Ewicho – Trabajo propio, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=62162564

frise polymorphe De Ewicho – Trabajo propio, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=62162573

traduction carolita du site Pueblos originarios.com Culturas de los Andes Peruanos.

Article complémentaire

Zone culturelle des Andes péruviennes

%d blogueurs aiment cette page :