Sites archéologiques Mayas – El Trapiche

Publié le 3 Mai 2019

Traduction de la note : Monument 1 d’El Trapiche La seule stèle avec une écriture maya connue à El Salvador. Il s’agit d’un fragment dont les inscriptions ont été effacées intentionnellement. Le dr Willia R.Coe, a un réalisé un dessin de ce qui reste. Il est exhibé au Musé du Site de la Casa Blanca.

El Salvador

Le quartier salvadorien de Chalchuapa (du Nahuatl, « eau de jade »), a été témoin de l’occupation humaine du Salvador depuis l’antiquité, parmi ses différents mouvements de population, trois sites entourant la ville de Chalchuapa enregistrent le passage de la culture maya : Casa Blanca, Tazumal et El Trapiche.

Epoque : Préclassique, ses premiers peuplements datent de 1200 av. J.-C., le site atteint son apogée vers 900 av. J.-C., il est inhabité en 420 après J.-C. en raison de l’éruption gigantesque du volcan qui forme actuellement le lac d’Ilopango.

C’est un petit site, qui a reçu les influences olmèques – sa pyramide principale est arrondie, elle est très semblable au bâtiment principal de La Venta – et elle a commercé avec les villes mayas de la plaine du Guatemala, en particulier Kaminaljuyú.
Dans son centre cérémoniel on a trouvé un cimetière qui contenait une trentaine de personnes dans un fossé ; on pensait qu’il s’agissait d’un lieu de sacrifice, mais on a découvert plus tard des offrandes indiquant qu’il s’agissait d’enterrements de la noblesse.

Parmi les rares objets trouvés – des ustensiles d’obsidienne et de céramique -, le fragment d’une stèle à inscriptions mayas a été retrouvé, le seul au Salvador.

El Trapiche a été déclaré Monument National.

Monument 5 : El Trapiche
Représentation d’un félin

D’après une photographie de Jens Yde d’une sculpture en pierre représentant le visage de Tláloc, le dieu de la pluie, qu’ils ont incorporé des cultures du Mexique central. Jens Yde est l’archéologue danois qui a signalé le site pour la première fois en 1935.

Note : Ce fichier fait partie intégrante de la Carte interactive et de la Table indexée des sites archéologiques mayas, nous vous suggérons de suivre les liens pour le visualiser dans son contexte. (en espagnol sur le site)

traduction carolita du site Pueblos originarios.com

​​​​​​Sitio arqueológicos May

%d blogueurs aiment cette page :