Mythologie Iroquoise : Les Jumeaux – Flint

Publié le 17 Mai 2022

Nom : Flint
Affiliation tribale : Iroquois, Huron, Anishinabe
 

Noms autochtones : Tawiscara, Tawiskara, Tawiscaron, Tawescaron, Tawiskarong, Tawiskala, Tawiscala, Thawiskaron, Tawis-karong, Taweskare, Tawiskalu, Tawiskaru, Tawisara, Taweskara, Tawiskaron, Tawihskaron, Tawihskare, Awiscaron, Ta’weh-ska’roongk, Ta’we-ska’roongk, Ta-wehskah-sooh-nyk, Ta’we-ska’reh, Tah-weh-skah-reh, Sawiskera ; Hahgwehdaetgan, Hawgwehdaetgah, Ma-Negoategeh ; Othagwenda, Otragwenda ; Chakekenapok, Chokanipok, Mikwam.
 

Également connu sous le nom de : Warty, Bad Mind, Bad Spirit, Left-Handed Twin (jumeau gaucher)
 

Type : Esprit maléfique, pierre

Figures apparentées dans d’autres tribus : Malsom (Wabanaki), Esprit maléfique (Cayuga)

Dans de nombreuses légendes iroquoises et dans certaines légendes algonquiennes, le héros de la culture a un frère jumeau ou un frère cadet nommé Flint qui a tué sa mère Ataensic ou Sky woman lors de l’accouchement, généralement en se frayant intentionnellement un chemin plutôt que d’attendre de naître. Dans les histoires iroquoises, cet esprit est souvent malveillant et continue à créer des difficultés pour les humains et à se battre avec son frère. Dans les légendes algonquiennes, le personnage de Flint ne commet généralement pas d’autres crimes ou problèmes que la mort de sa mère. Dans de nombreuses tribus, le silex est associé à l’hiver, à la nuit et à la mort.

Dans la mythologie iroquoise, Flint (Tawiscara ou Tawiskaron dans les langues iroquoises) est l’un des petits-fils jumeaux de la déesse mère, la Femme du ciel. Il est souvent, mais pas toujours, associé au mal, comme le mauvais esprit ou le mauvais esprit des Cayugas. Le frère de Flint est le dieu créateur Sky-Holder. On dit parfois qu’ils ont créé les humains ensemble, expliquant ainsi pourquoi les gens ont une nature à la fois bonne et mauvaise. Dans certains mythes iroquois, Flint est un méchant sociopathe, qui tue intentionnellement sa propre mère et fait croire à sa grand-mère que son frère est le tueur. Finalement, il doit être vaincu et emprisonné par son frère. Dans d’autres traditions iroquoises, Flint est plus une figure de filou que de méchant, et provoque la destruction simplement à cause de sa nature chaotique. On dit parfois que le silex et le détenteur du ciel existent dans une sorte d’équilibre cosmique, la lumière et l’obscurité étant nécessaires à la vie.

Flint est moins présent dans la mythologie algonquienne, mais il est parfois décrit comme le plus jeune frère du héros anishinabe Nanabozho ou le frère jumeau du héros wabanaki Glooscap. Certains de ses noms algonquiens sont Chakekenapok (Potawatomi) et Mikwam (Ojibwe). Dans certaines histoires, le héros culturel le tue pour venger la mort de sa mère en couches, mais dans d’autres histoires, Flint reste l’un des demi-dieux saisonniers ou directionnels.

source : native languages.org

%d blogueurs aiment cette page :