Dynasties de la vallée de México : Itzcoatl

Publié le 9 Novembre 2018

Image du manuscrit Tovar, Itzcoatl tenant un sceptre, debout sur un tapis de canne, près d’un trône. Sa main gauche est cachée sous le manteau. Au dessus un serpent d’obsidienne sens de son nom

Aztèque
Il régna entre 1428 et 1440.

Sculpture dans la rue Tacuba, centre historique de la ville de Mexico.

Itzcoatl était le fils d’Acamapichtli et une esclave d’Atzcapotzalco.

Après la mort de ses neveux Huitxilíhuitl II et Chimalpopoca, peut-être assassinés par lui, en 1427 il fut proclamé seigneur de Tenochtitlán.

Bien qu’en principe Itzcoatl ait été un partisan de la soumission au pouvoir d’Atzcapotzalco, l’influence de Tlacaélel (« Le cœur viril ») va faire changer d’avis le souverain et les principaux chefs militaires. Selon certaines sources, Tlacaélel et ses partisans ont promis de se rendre comme serviteurs s’ils perdaient, un accord qui, pour sa part, a également été signé par la faction du parti de soumission à Atzcapotzalco. De cet accord et de la victoire militaire d’Itzcoatl et de Tlacaélel qui s’ensuivit, naîtra la division sociale et économique de la société mexica.

Itzcoatl a promu l’alliance avec Texcoco et Tacuba, qui sera connue sous le nom de « Triple Alliance ».

Il réussit à rejeter les Tépanèques et à les vaincre, s’emparant de la ville d’Atzcapotzalco. Maxtla, son chef a été tué par Netzahualcóyotl, seigneur de Texcoco ; la ville a été saccagée et brûlée, Tenochtitlán a cessé d’être un affluent, devenant une ville libre.

Avec la fin de la guerre Tépanèque et la consolidation du pouvoir mexica, Itzcoatl lance de nouvelles campagnes pour asseoir son pouvoir sur des villes que Tenochtitlán avait conquises auparavant, mais au nom d’Atzcapotzalco.

Les royaumes de Xochimilco, Teotihuacan et Otompan furent conquis en 1430, Coyoacán en 1431, Míxquic en 1432, Cuitláhuac en 1433 et Cuauhnáhuac en 1439.

Sous le règne d’Itzcoatl, les Mexica ont considérablement progressés. Sous son gouvernement, la route Tlacopan a été construite, la première route qui reliait l’îlot où Tenochtitlán était situé au continent.

En 1440, à la mort d’Itzcoatl, hérita du trône, Moctezuma Ier, son neveu, qui régna jusqu’en 1469. Avec ce nouveau roi, la position de Tenochtitlán se consolide intérieurement et c’est à partir de ce moment que l’empire mexica est réellement constitué.

On peut dire qu’Itzcoatl fut le premier roi de México, puisque ses prédécesseurs avaient été les chefs des tributaires du Seigneur d’Atzcapotzalco.

Itzcoatl ordonna la destruction de toutes les annales et codex, afin que dès son règne il puisse commencer à raconter l’histoire des Mexica.

La Triple Alliance

C’est l’union des villes de Tenochtitlán, Texcoco et Tacuba (Tlacopan), qui commença au XIIIe siècle et dura jusqu’à l’arrivée des espagnols en 1519.

Le rôle militaire passa aux Aztèques (Tenochtitlán), tandis que la ville de Texcoco devint une métropole d’art, de littérature et de droit.

Itzcoatl reçoit le titre le plus illustre de tous : culhuatecuhtli, c’est-à-dire le seigneur des culhuas. Culhuacan, la capitale des culhuas, était l’endroit où la dynastie toltèque avait survécu. En adoptant ce titre, Itzcoatl se dit donc le seigneur des Toltèques et clôture en sa faveur la longue guerre de succession toltèque ». Ceci indique immédiatement que le Mexique est considéré, à partir de ce moment, comme le représentant légitime de l’ancienne culture et l’héritière, dans tous les sens du terme, de la gloire toltèque. C’est pourquoi les chefs du fleuve Grijalva, lorsqu’ils parlent du Mexique pour la première fois avant Cortés, l’appellent Culhua, ce qui n’était pas compris par les Espagnols, comme le raconte Bernal Díaz, « puisque nous ne savions pas ce qu’était México ou Colhua était mal prononcé, nous l’avons laissé passer ».

La triple alliance étend rapidement ses limites et se consolide sous le commandement de Moctezuma Ilhuicamina (1440-1469), devenant en fait le grand empire aztèque, l’un des plus importants de son temps.

Cette grande expansion a été rendue possible non seulement par l’union des forces de ces trois cités-États, mais aussi par la réglementation du culte, qui a été immédiatement suivie par la construction de temples, la création d’une hiérarchie religieuse et l’établissement de grades dans le gouvernement civil.

Conquêtes détaillées dans le codex Mendoza

Règne Aztèque

Prédécesseur : Chimalpopoca

Successeur : Moctezuma I

traduction carolita du site Pueblos originarios.com Itzcoatl

%d blogueurs aiment cette page :